Le journal de l’Observateur : le jeu de rôle.
https://www.bod.fr/librairie/le-journal-de-lobservateur-le-jeu-de-role-jean-michel-martin-9782322165445
Contenu de l’ouvrage
Description

Le livre de base du Journal de l’Observateur s’ouvre sur titre, avertissement au lecteur et table des m

Les Compétences : Liste et Effet (21 pages) détaille ensuite, après les règles concernant leur utilisation, près d’une cinquantaine de compétences, certaines assez classiques (trois Connaissances de milieux divers, cinq compétences de maniement d’armes à distance, de l’arc au fusil de précision, une demi-douzaine pour le combat à mains nues ou à l’arme blanche…) ou plus spécifiques au cadre de jeu (préparation de sortilèges, certaine prière pratiquée par les Moines Gris…).
Le système de création des personnages, avec les définitions des caractéristiques et une fiche de personnage vierge occupe ensuite 8 pages, dont la moitié consacrée aux descriptions d’équipements. Les états de blessures, les protections contre celles-ci, les poisons et les soins ont alors droit à 5 pages. Puis, 2 pages sont consacrées à certains types d’objets particuliers, comme les ruches abritant des Chimères insectes. Enfin 3 pages expliquent la gestion des combats, avec l’apport d’une carte tactique quadrillée.
Un Bestiaire (12 pages) présente alors 25 sortes de créature, dont les étrangers pâles, et quelques idées pour modifier les diverses créatures présentées dans les pages précédentes. Enfin 3 pages présentent l’état des moyens de déplacement et les voyages dans ce monde.

Rébellion (16 pages) est un scénario permettant d’insérer les PJ dans ce monde post-apocalyptique. Il débute dans un camp de survivants à une centaine de kilomètres au sud de ce qui était Paris. Les PJ vont être chargés d’escorter une caravane de ravitaillement vers Orléans, contre les pillards qui quadrillent la région comme contre les hommes de l’ANR.
L’ouvrage se termine sur 19 pages présentant 18 PNJ de l’histoire décrite dans les pages précédentes sous formes d’archétypes à l’utilisation possible précisée sur la première page de cette section.
Quelques mots de l’auteur et son historique avec les jeux de rôles.
Alors que je n’avais qu’une douzaine d’années, j’avais été invité par des amis plus âgés à ma première partie de Vampire la Mascarade. Dans les années 90 nous n’avions pas beaucoup de moyens et les jeux vidéo étaient bien moins accessibles que les bars dans lesquels nous jouions.
Un ami d’enfance avec qui nous jouions à Vampire, AD&D et Warhammer se souvenait que déjà à l’époque j’avais créé un jeu à la scénarisation particulièrement originale. Cet ami a fédéré un maximum de joueurs et/ou lecteurs de mon premier roman du même nom et ils m’ont convaincu de sauter le pas. C’est ainsi que je suis entré dans le circuit professionnel. Malheureusement je n’en vis pas, non, et en tant qu’handicapé je ne vis presque de rien, mais je vis pour ça, et c’est déjà pas mal 😉
Vampire, mon premier amour, Warhammer, le grand classique, sont mes favoris. Je ne joue malheureusement pas autant que je le voudrais, mon isolement géographique en étant directement la cause. Mes autres loisirs et centres d’intérêt, voilà une question qui va me demander plus de temps ; alors pour faire simple ma fille reste mon centre d’intérêt numéro un.
Le travail dont je suis le plus fier, c’est mon premier roman, “Le Journal de l’Observateur” : je l’ai écris après avoir eu mes problèmes de santé et j’ai trouvé dans l’écriture le second souffle qui m’a permis de ne pas sombrer. Écrit comme un testament, il reste avant tout une oeuvre qui hurle “je ne me laisserai pas faire”.
Côté projets actuels, scénariste et co-fondateur du studio JDO-Univers, je travaille à la réalisation d’une longue liste de projets, jeu de cartes solo-multi, jeux vidéo, et surtout deux nouveaux jeux de rôle et quelques opus gratuits ou payants pour compléter le Journal de l’Observateur : Rebellion.
Un message pour finir : “La plus grande et la meilleure des malédictions dont l’humanité peu souffrir, c’est cette amnésie qui nous permet d’occulter nos souffrances une fois celles-ci passées.”
https://www.bod.fr/librairie/le-journal-de-lobservateur-le-jeu-de-role-jean-michel-martin-9782322165445

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *