Contexte

https://jdo-univers.itch.io/le-journal-de-lobservateur-le-jeu-de-rle

https://www.bod.fr/librairie/le-journal-de-lobservateur-le-jeu-de-role-jean-michel-martin-9782322165445

Au printemps 2015, sept titans d’Ombre et de chaos ont émergé du sol en sept points du globe. Après s’être rassemblées dans le désert Égyptien et avoir convoqué une armée de créature nommée les « étrangers pâles », les Ombres sont passées en sous-sol et la trace des monstres colossaux de plusieurs dizaines de mètres de haut a été perdue. À la suite de cet évènement qui sera nommé l’Avènement des Ombres, le temps des humains était compté…

Entre le second avènement des sentinelles de 2015 et l’arrivée du berger des étoiles, la terre connut un temps de chaos et de profonds changements. Les survivants de l’avènement des sentinelles se rassemblaient en clans indépendants, survivants comme ils le pouvaient. Certains de ces clans combattaient obstinément les étrangers pâles et ralentissaient l’érection des tours Noires. Les treize cauchemars, avatars de Dieux anciens et oubliés, avaient profité du chaos pour franchir le voile et prendre pied dans notre monde.

Les chimères, ces créatures monstrueuses qui naissaient dans le sillage des sentinelles, se multipliaient. L’ANR, une armée composée d’anciens militaires qui se présente comme des défenseurs des survivants ne s’avéraient au final n’être qu’une bande de pillards surentraînés et extrêmement bien armés. Des groupes de pillards, sans foi ni loi, s’organisaient également pour harceler l’ANR et les camps de survivants sur leurs territoires respectifs.

Contrairement à ce que pensent la plupart des survivants, ce ne sont pas les Ombres ni les étrangers pâles qui ont tué les trois quarts de la population humaine. Les comptables, les avocats et tous ceux qui avaient autrefois battis eux-mêmes les murs de leurs prisons de verre et de béton se sont révélés de bien piètres humains au moment de l’effondrement des sociétés civilisées.

Cependant, les tours Noires, dont les étrangers pâles poursuivaient la construction, en cannibalisant les anciennes citées des hommes, projetaient toujours plus loin leurs ombres menaçantes.

De nombreuses factions ont vu le jour dans ce monde dont les règles sont en perpétuelle évolution. Les Survivants sont les humains qui ont survécu au cataclysme et qui se regroupent désormais en trois factions distinctes :

Les clans de survivants:

Ce sont des groupes d’humains dont les talents et les compétences sont mis à contribution pour la survie du groupe. Regrouper dans des camps de fortune qu’ils ont bâtis eux même ou au sein de bâtiments qui ont survécu à l’avènement des sentinelles, ils œuvrent dans le but de la survie du clan et au combat perpétuel contre les étrangers pâles et les tours Noires. Le premier survivant dont le nom restera un mystère était appelé l’Observateur.

L’ANR :

Groupes de survivants établis dans les bases militaires, peu d’entre eux étaient finalement de véritable militaire. Corrompu et avide de pouvoir, l’ANR utilise le matériel récupéré dans les bases militaires qu’ils occupent pour faire régner la terreur dans la région dans laquelle ils évoluent. Sous couvert de restauration de l’ordre, l’ANR s’avère surtout être une bande de pillards très bien armés et extrêmement bien organiser. Ils obéissent à une hiérarchie plutôt simple héritée directement de la tradition militaire. Les généraux qui les commandent ne sont pas forcément les plus forts, mais font montre d’un prodigieux sens de la tactique militaire, la stratégie et d’une cruauté sans pareil.

Grâce à leur nombre toujours croissant et leur supériorité militaire, l’ANR contrôle de nombreuses usines et anciens centres de recherche. Ils se livrent régulièrement à un grand nombre d’expériences visant à utiliser les chimères, la robotique et la puissance de feu au combat.

Les Sœurs du Chapitre :

Dirigées par la Mère du Chapitre, ses impitoyables sorcières misandres ont découvert certains changements dans le tissu même de la réalité, la plupart du temps cloîtrés en étude, elles étudient avec une grande avidité ces changements afin d’en tirer certains pouvoirs qui n’étaient que des légendes avant l’arrivée des sentinelles.

L’ordre des Sœurs du Chapitre se compose de plusieurs factions dont certaines, mises au banc de l’ordre principal exercent une partie de leurs activités on ne peut plus discutables dans le plus grand secret. Ces factions dissidentes se terrent souvent dans des lieux sinistres qu’elles jugent appropriés telles que les catacombes. Certaines, dit-on, donnent naissance, sans mâles, à des enfants difforment et possédant des caractéristiques non humaines.

La caste des sœurs guerrières, les Oblitértii, traque ce genre de factions de nécromanciennes et de sorcières dégénérées et qui opèrent dans l’ombre au cœur même de leur ordre.

Les moines gris :

L’église à changer de forme et les prêtres ont modifié, par la force des choses, leurs vœux et la conception profonde de leur foi. La seconde génération de prêtres n’a plus désormais que peu de choses en commun avec l’église telle qu’elle était avant l’avènement des sentinelles. Les moines gris sont le pendant de plusieurs religions datant d’avant l’avènement. Versés dans la recherche et la compréhension de ce Nouveau Monde, ils maîtrisent certains arcanes qui restent inaccessibles au reste des humains.

Les pillards :

Simples humains, ils sont le résultat de l’effondrement de toute civilisation et tout repère. Rassemblés en bande de plusieurs dizaines d’individus, ils ravagent les environs de leurs campements en faisant régner la terreur, mais provoquant le moins de morts possible afin que les survivants ayant fait le choix de travailler la terre honnêtement continuent à leur payer un tribut en denrées. Ils sont souvent gouvernés par les plus forts et les plus brutaux de leurs semblables.

https://jdo-univers.itch.io/le-journal-de-lobservateur-le-jeu-de-rle

https://www.bod.fr/librairie/le-journal-de-lobservateur-le-jeu-de-role-jean-michel-martin-9782322165445

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *