https://jm-martin.eu/produit/contes-des-confins-4-de-sang-et-dos/

Au sommaire cette quinzaine :

Sperenza de Maryse WEISSER MACHER

Xania de Natalia Vikhalevsky

Un bonheur partagé de The_wakwak_Tree

De sang et d’os.

Lorsque l’on vit dans le mal et que soi-même passe avant son prochain, il arrive que les Divinités des Confins aient une leçon à vous apprendre.

Oh, bien sûr, tous les os brisés et toutes les chairs putréfiées ne sont pourtant pas ce qu’il peut y avoir de pire comme sanction. Dans les Confins, au-delà des corps meurtris, ce sont les âmes qui peuvent découvrir l’enfer.

Alors soyez bon et soyez juste, ou simplement chanceux : parfois, dans les enfers des Confins, ceux qui souffrent sont simplement là pour nous avertir de ce qui peut arriver.

Vous allez le découvrir, os et destin(s?) se brisent aisément, chair et âme se corrompent aussi, voilà trois histoires pour découvrir les horreurs qui peuvent être tapies dans les recoins pourpres des contes des Confins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *