Ô père des brasseurs

Ô mère des liqueurs

Sur nos marmites, posez

Bénédictions et doux baisers

Tant qu’aucun n’est en terre

Tant que la soif tient nos amis

Avant une précoce mise en bière

Permettez que coule l’eau-de-vie

Ô père des brasseurs

Ô mère des liqueurs

Sur nos alambics, posez

Bénédictions et doux baisers

Que nos bières fassent des bulles

Et que la terre offre ses fruits

Et que toujours pullulent

Les levures sans lesquelles pas d’eau-de-vie

Ô père des brasseurs

Ô mère des liqueurs

Sur les fermenteurs, posez

Bénédictions et doux baisent

Tant que nous arrivent des vergers

Des vignes et des champs

Toutes les offrandes a fermenté

Nous perpétuerons cet art et ce chant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *